Qu’est ce que le Vivant ?

 

Entretien avec Célia Fery d’Andromède océanologie
– C’est quoi un écosystème ?
Un écosystème c’est un milieu de vie qui est constitué de l’ensemble des organismes vivants donc la faune, la flore c’est ce qu’on va appeler biocénose, en écologie on a des noms propres pour les choses donc l’ensemble du vivant c’est la biocénose et ce vivant va vivre dans un habitat, un environnement non vivant que l’on va appeler le biotope. Donc l’écosystème c’est l’ensemble du vivant, des organismes vivants qui sont dans un environnement par exemple qui vont vivre dans un rocher, dans le sable ou dans des plantes tout cela c’est l’écosystème, c’est les animaux et leur environnement autour.
Et donc en méditerranée on a deux écosystèmes très important, le premier ce sont les herbiers de posidonies dont j’ai parlé sur lesquels je travaille qui sont des plantes aquatiques et le deuxième ce sont les récifs coralligènes qui sont un énorme écosystème puisqu’ils regroupent plein d’espèces comme vous avez pu le voir dans « planète méditerranée » avec des espèces colorées, on retrouve des éponges … tout cet ensemble forme l’écosystème.

– C’est quoi le vivant en Méditerranée ?
Alors le vivant c’est l’ensemble des espèces animales et végétales que l’on va retrouver, les espèces macroscopiques, on va dire toutes les espèces que l’on peut voir, les poissons, les mammifères, les méduses mais aussi les espèces macroscopiques le phytoplancton par exemple, le zôoplancton et ensuite on a également dans le vivant tout ce qui est les virus et les bactéries, tout l’ensemble forme le vivant en Méditerranée.

« Je sais bien que et nous avons besoin pour nous nourrir de consommer des métaux et même de la viande animale, mais je crois qu’il faut là faire une distinction entre des individus, que les fatalités de notre condition nous amène à détruire, et les espèces, qui elles doivent être rigoureusement et radicalement protégées.
Je crois que les droits véritablement de l’espèce humaine s’arrêtent devant les droits d’autres espèces, et que c’est au moment où l’action de l’homme tend à faire disparaître une espèce, parce que qu’est ce que c’est qu’une espèce vivante ? c’est une synthèse incroyablement complexe et qui a mis des centaines de millénaires ou des millions d’années à se constituer d’un certain nombre de propriétés du monde naturel, qui sous cette forme sont totalement irremplaçable. Je veux dire irremplaçable dans la chaîne des êtres vivants ou chacun rempli sa fonction est irremplaçable aussi d’un point de vue esthétique, parce que chacune constitue une sorte de chef d’oeuvre, a une beauté particulière et que l’existence d’une espèce c’est exactement aussi important que l’existence de l’oeuvre d’un grand peintre que pourtant nous employons tous nos efforts à protéger dans des musées, alors que quand il s’agit d’une espèce vivante nous la traitons avec une désinvolture et un mépris et même une ignorance tout à fait incroyable ! » Claude Lévi Strauss (1981)

« Le tissu du vivant est une tapisserie de temps, mais nous sommes dedans, immergés, jamais devant. Nous sommes voués à le voir et le comprendre de l’intérieur, nous n’en sortirons pas. »
« Le problème de notre crise écologique systémique, s’il veut être compris dans sa dimension la plus structurelle, est un problème d’habitat. C’est notre manière d’habiter qui est en crise. Et notamment par son aveuglement constitutif au fait qu’habiter, c’est toujours cohabiter, parmi d’autres formes de vie, parce que l’habitat d’un vivant n’est que le tissage des autres vivants. »
« …la crise de notre manière d’habiter revient à refuser aux autres le statut d’habitants. »
« Les forêts et la vie végétale des océans fabriquent l’atmosphère respirable qui nous accueille. »
« Énigme parmi les énigmes, la manière humaine d’être vivant ne prend sens que si elle est tissée aux milliers d’autres manières d’être vivant que les animaux, végétaux, bactéries, écosystèmes, revendiquent autour de nous. »
Baptiste Morizot

Qu’est ce qu’un être vivant ?
Un être vivant est un organisme doté de vie, ce qui signifie qu’il nait, se développe et finit par mourrir.
Les animaux, les plantes, les champignons, les bactéries sont des exemples d’êtres vivants.
Pour être considéré comme un être vivant, l’animal ou le végétal en question doit être capable de respirer, se nourrir, produire des déchets et se reproduire.
Pour survivre les êtres vivants sont capables de se reproduire et de s’adapter à leur environnement. Les plus développés communiquent entre eux par différents moyens et certains peuvent se déplacer par leurs propres moyens.

Biodiversité
La biodiversité désigne l’ensemble de toutes les variétés d’espèces vivantes présentes sur Terre ou dans un écosystème donné.
La biodiversité est un équilibre indispensable pour maintenir la diversité du vivant. Si on ne respecte pas l’environnement, la biodiversité est en danger, l’équilibre est rompu, et cela veut dire que des espèces animales et végétales risquent de disparaitre.

Biocénose
Ensemble des êtres vivants qui occupent un milieu donné (le biotope), en interaction les uns avec les autres et avec ce milieu. (La biocénose forme, avec son biotope, un écosystème.)
Elle se compose de trois groupes écologiques fondamentaux d’organismes : les producteurs (végétaux), les consommateurs (animaux), et les décomposeurs (bactéries, champignons, etc.).
On désigne ainsi :
– la phytocénose, qui regroupe les espèces végétales
– la zoonose, qui regroupe les espèces animales
– la microcénose, qui regroupe les micro-organismes
– la mycocénose, qui regroupe les champignons
– la pédocénose, qui désigne la biocénose du sol.

Qu’est ce que le vivant dessin

Article d’Antoine, Élisa, Jules et Sacha.

Photo de Sacha / Dessin de Jules