Les images disent-elles la vérité ?

À présent, les images sont partout dans notre vie quotidienne. On a l’habitude de croire tout ce que l’on voit mais les images disent-elles toujours la vérité ?

Pas toujours car il y a de nombreuses manières de modifier les photos, par exemple : modifier le cadrage, faire disparaitre quelque chose, changer les commentaires, mettre une légende qui ne correspond pas et donc raconter autre chose que la photo elle même …

En conclusion une image est peut être trompeuse, il ne faut pas croire aveuglément ce que l’on voit sans vérifier !

Nous avons posé des questions sur ce sujet au photographe Didier Nadeau pour qu’il nous apprenne comment lire une image :

1827 en fait c’est la première fois qu’on réussi à garder une trace, donc c’est la première photographie de Nicéphore Niépce

– un élément indispensable pour faire une photographie c’est la lumière

– un mot très important dans la photographie le point de vue

– un autre mot important c’est le cadre.

Avec ces 3 éléments là : la lumière, le point de vue et le cadre on peut faire de la photographie !

Le photographe il compose sa photo avec des lignes, avec des masses noires, des parties blanches… c’est la composition

On parle de premier plan et de second plan

En fait avec la lecture d’une image on essaie de deviner l’intention du photographe

Une photographie c’est une représentation ! Photographie veut dire dessin de lumière.

La photographie que l’on voit dans les journaux est souvent accompagnée d’une légende !

Donc en fait le sens de l’image peut être changé à cause de la légende.

Le chemin jusqu’ici pour parler de l’intention du photographe c’est que avant de se poser la question de savoir si une photo est vraie ou fausse il faut essayer de chercher l’intention du photographe, qu’est ce qu’il a voulu dire, qu’est ce qu’il a voulu montrer et parfois la réponse n’est pas si évidente que cela, il faut se méfier de ses impressions. On dit par rapport à l’image qu’elle est polysémique ce qui veut dire qu’elle peut avoir plusieurs sens.

D’où le fait d’avoir besoin du contexte, de la date, du lieu et de certains éléments.

Quelques exemples de photos manipulées anciennes pour montrer que la manipulation existe depuis très longtemps et bien avant les logiciels.

Exemple d’une photo de Mussolini à cheval où on a supprimé la personne qui tient les rennes du cheval pour donner une impression plus forte de puissance.

Il existe un logiciel qui a été commandé par le ministère de La Défense qui est utilisé maintenant par l’Agence France Presse (AFP) c’est une agence qui reçoit des photos qui viennent de partout dans le monde et qui donc doit faire le tri entre des photos qui viennent de photographes basés un peu partout dans le monde et des photographes amateurs, l’AFP utilise donc ce logiciel qui s’appelle « Tungstène » qui va par exemple mettre en orange sur une photo une zone où il y a eu une altération c’est à dire qu’il y’a eu une manipulation, un effet, un montage, des modifications sur l’image.

Donc la manipulation existe mais il existe des moyens de la découvrir.

Donc là j’ai essayé de vous montrer une démarche pour lire une image, pour lire l’image il faut essayer de décrypter/ de comprendre quelle est l’intention du photographe.

Pour tout cela on étudie : 

– le point de vue

– le cadrage

– la composition

– la légende

– le contexte, lieu, date, …

Article d’Enzo, Justine, Samy et Yi Chun (dessins).

Source : Entretien avec le photographe Didier Nadeau

Les images disent elles la vérité ?